#5 Amor d'Aussau

Cinquième vidéo de la série ligams, Amor d’Aussau est ici chan­tée par Vox Bigerri dans dif­fé­rents lieux de Toulouse : bou­le­vard Armand Duportal, jardin japo­nais de Compans Caffarelli, bords de la Garonne, place du Capitole. Amor d’Aussau est une des chan­sons les plus chan­tées dans les « can­te­ras » du Béarn et de la Bigorre.


Amor d’Aussau
(Marcel Abbadie/ Bernard Boué)

Uei que soi jo, embar­rat dens l’ostau
Dab lo fla­quèr, lhèu ua malau­dia
Lo mei qui poish qu’ei d’anar tau portau
Alavetz escota, ò ma miga, ò Maria

Amor d’Aussau
Lo temps passat
Amor d’Aussau
Que t’ei gardat

Parla per jo a l’ausèth lo mei haut
Que l’as sovent de cap a Peiralua
Que’u diseràs que soi hèra malaut
Que bài­shie lèu shens espe­rar la lua

E l’espar­vèr autan­lèu arri­bat
Suu linçou blanc pau­sarà l’immor­tèla
S’empor­tarà mon amna au bor­da­lat
A l’endret on viscom ua vita tan bèra

— 

Aujourd’hui je suis enfermé à la maison
Fatigué, peut être malade
Le plus que je puis est d’aller jusqu’au por­tail
Alors écoute, ô ma mie, ô Marie

Amour d’Ossau
Le temps passé
Amour d’Ossau
Je t’ai gardé

Parle pour moi à l’oiseau le plus haut
Il est sou­vent vers Pèiralua
Tu lui diras que je suis très malade
Qu’il des­cende vite, sans atten­dre la lune

Et l’épervier aus­si­tôt arrivé
Sur le lin­ceul blanc posera l’edel­weiss
Il empor­tera mon âme au hameau
A l’endroit où nous vécû­mes une si belle vie